15 ans déjà ! Fondé en 2004 et incorporé en 2007, les trois artistes et codirectrices de Toxique Trottoir – Muriel de Zangroniz, Dominique Marier et Marie-Hélène Côté – célèbrent cette année leurs 15 années de collaborations artistiques et leur travail assidu à inscrire les arts vivants dans l’espace public !

 

DES SPECTACLES HORS LES MURS

Avec plus de 1400 représentations et 10 créations originales à son actif, Toxique Trottoir présente, depuis 2004, ses spectacles au Canada et aux États-Unis dans maints événements prestigieux. Le 375e de Montréal, La corporation des fêtes du 400e de Québec, Les Olympiades de Vancouver, Les fêtes du 475e de Gaspé, le Burlington Waterfront festival, Scène Québec du Centre National des Arts à Ottawa, le Musée des Beaux-Arts de Montréal et le Musée de la Civilisation de Québec, Le Festival International d’été de Québec et Le Cirque du Soleil notamment, ont accueilli Toxique Trottoir dans le cadre de leur programmation.

Dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal, en 2017, la compagnie coproduit avec l’événement À nous la rue! le spectacle Aquaphonie, une ode aquatique pour trio clownesque. Le spectacle profite d’une belle diffusion en 2019 avec une tournée de plus de 25 dates en saison estivale.

En mai 2020, Toxique Trottoir dévoile son nouveau spectacle Angus ! Tragi-comédie Rosemontoise, présenté en partenariat avec Patrimoines Montréalais :  une mise en valeur dans les quartiers de la Ville de Montréal. Ce parcours théâtral In Situ partage l’incroyable histoire des anciennes usines Angus, cet espace unique dans le patrimoine architectural montréalais.

 

PROJETS DE MOBILISATION CITOYENNE

Pour Toxique Trottoir, l’intervention artistique hors les murs a une forte vocation d’intégration sociale. L’organisme reçoit d’ailleurs en 2014 le Prix mosaïque Art et Culture de Rosemont pour souligner sa contribution exceptionnelle au développement culturel et social du quartier où elle ancre de nombreux projets. Installée depuis 10 ans dans Rosemont, dans la suite culturelle du Centre Gabrielle-et-Marcel-Lapalme, Toxique Trottoir se démarque par ses propositions inventives sur le territoire.

En 2017, lors d’une collaboration de cinq mois avec 100 enfants des écoles de Rosemont, un spectacle à grand déploiement, est créé. Sur les rails est un voyage dans les mémoires du quartier qui souligne par la même occasion le 375e anniversaire de Montréal. En 2018, Qui a vu le Glouf ? propose aux familles de partir à la recherche d’un étrange animal migratoire qui laisse des traces visuelles, sonores et olfactives dans les rues avoisinants le Parc Pélican.  En 2019, Toxique Trottoir avec La brigade des embellisseurs poétique crée une installation multimédia (photographies et son) autour de la vision du territoire de citoyens Lavallois. Cet été-là, l’organisme investit aussi l’Est de Rosemont pour créer une série de petite fête autour de l’eau dans les ruelles et parcs du quartier et y présenter son spectacle Aquaphonie.

Ce travail, dont la compagnie souligne cette année les 15 ans, n’est sûrement pas étranger aux grandes orientations du plan directeur culturel de Rosemont 2016-2020. Toxique Trottoir est cofondatrice de la table de concertation de l’arrondissement en culture, Les rendez-vous culturels et a été impliqué activement au sein de la table de quartier en médiation culturelle, Cultivore. Toxique Trottoir est extrêmement fière des axes stratégiques de développement culturel Rosemont-La Petite-Patrie dont le premier est de porter des actions artistiques hors les murs.  L‘arrondissement met aussi au cœur de sa mission la participation des citoyens, ce qui nous semble à l’origine de ce supplément d’âme de nos projets.

 

DE L’ÉVÉNEMENTIEL EXTRAVAGANT

Au fil des années, Toxique Trottoir intègre son savoir-faire dans le cadre de partenariats artistiques d’envergure, que ce soit avec l’ATSA pour les États d’Urgence et Fin novembre ou encore, avec la Fanfare Pourpour et les Soeurs Schmutt pour le Cabaret sous les Arbres à l’occasion de cinq éditions éclatées.

Après avoir produit pendant trois années La rue Kitétonne – Festival international des arts de la rue sur le territoire rosemontois, en 2010, 2011 et 2012, dont la dernière édition a rassemblé plus de 10 000 spectateurs, Toxique Trottoir est appelé à la direction artistique de plusieurs évènements grâce à l’expertise considérable qu’elle a développée.

À l’occasion de Montréal en lumières, deux nuits blanches sont créées par la compagnie en 2016 et 2017 avec les soirées Freak Show de la TOHU. La collaboration avec la Cité des arts du cirque se poursuit également pour la direction artistique de leur soirée-bénéfice. La Corporation d’animation des places publiques confie la programmation à Toxique Trottoir des sept journées festives du Carnaval Estival en 2016 à Hochelaga-Maisonneuve. En 2018, la

compagnie conçoit l’événement-bénéfice annuel de Leucan, L’expérience Leucan, et est appelé à nouveau en 2019 à assumer ce prestigieux mandat. Le Centre de développement communautaire de Rosemont, complice récidiviste, fait également appel en 2020, 2014 et 2009, aux talents de Toxique Trottoir pour assurer la direction artistique du Gala Mosaïque.

 

ÉGALEMENT…

Toxique Trottoir est cofondatrice du Regroupement des Arts de Rue du Québec dont Muriel de Zangroniz a assuré de 2014 à 2019 la présidence. L’organisme est aussi membre de Scène Ouverte, En Piste, de la CDC de Rosemont et de Culture Montréal.

Close
Go top