Médiation culturelle

Engagées dans une démarche de démocratisation de l’art, les créatrices de Toxique Trottoir œuvrent à réaliser des projets de médiation culturelle en partenariat avec divers organismes, avec la volonté de lier le tissu social.

Les projets passés

Les rendez-vous culturels de Rosemont-la-Petite Patrie / L'aménagement et l'animation d'espaces publics / 2014

Lire la suite »

Pour les rendez-vous culturels, la compagnie a proposé à des citoyens qui ont connus les années 50 de partager leurs expériences de l’espace public Rosemont-la-Petite-Patrie de l’époque. Une interprétation des moments phares de l'histoire culturelle de Rosemont sur l'espace public préparée de concert avec 5 citoyens retraités de Rosemont, Pierre Lefaivre, Georges L’Heureux, Jean Desnoyers, Michel Dibernardo, Jean Larouche et la collaboration des artistes: Steeve Dumais, Claire Lafrenière, Marie-Hélène Côté, Muriel de Zangroniz, la participation de Marie-Paule Rozon et de la Société 
d’Histoire de Rosemont.


Les rendez-vous culturels de Rosemont-la-Petite-Patrie / Trouve Culture à ton pied / 2013

Lire la suite »

Une mobilisation artistique et citoyenne dans Rosemont–La-Petite-Patrie. Sous l’égide des Rendez-Vous Culturels Rosemont-la-Petite-Patrie, table de concertation en culture, Toxique Trottoir a porté le projet Décore ton soulier et trouve culture à ton pied avec les artistes- médiatrices Muriel de Zangroniz, Marie-Paule Rozon, Danièle Deblois, Claudia Mandel et Frédérique Gueguen. Une installation créative de 1483 chaussures magnifiées est présentée au Théâtre Plaza lors des Rendez-vous culturels 2013. Les œuvres mis en scène par les artistes ont été crées par autant de participants lors d’ateliers de bricolages artistiques dans des écoles, des centres d’hébergements pour ainés, des centres communautaires, des bibliothèques (etc.) et bien entendu, dans l’espace public à des emplacements stratégiques de l’arrondissement.

Djellabarquement / 2011

Lire la suite »

Le spectacle est le résultat d’une collaboration avec les artistes Mireille Tawfik, Jhalil Abouabdelmajid, Omar Gammaoui et Hamid Bennani sous la direction de Muriel de Zangroniz et d'un travail de médiation culturelle avec une trentaine de participants amateurs issus ou pas d'Afrique du Nord, pour vivre une rencontre interculturelle hors du commun. Arracheur de dents, terroriste, roi déchu et princesse en quête de royaume, tous les stéréotypes sont passés à la couscoussière pour un spectacle déjanté où l'humour se veut le premier lien de rencontre pour toutes nos communautés. Ce projet a été soutenu par le Comité Accessibilité de Rosemont-La-Petite-Patrie et le programme Culture et Communauté dans le cadre de l'entente sur le développement culturel de Montréal entre la Ville de Montréal et le Ministère de la Culture, des communications et de la Condition féminine.


Djellabarquement

L'Anti-Concours, La Photo Kitétonne / 2011-12

Lire la suite »

Dans le cadre de La rue Kitétonne (2011 et 2012), nous avons sollicité la participation
active des citoyens par le biais d’un anti-concours photo. Photographes amateurs et 
professionnels ont été invités à nous envoyer des photos insolites qui les mettaient en scène 
avec un canapé. Les photos reçues ont fait l’objet d’une exposition sur le site du festival, 
certaines on été agrandie (format géant) pour se retrouver sur les murs et vitrines de la rue. 
Ce projet participatif (150 citoyens ont répondus à l’appel) a fait découvrir la créativité de 
tous tout en mettant l’emphase sur le travail photographique d’artistes professionnels.

Crémaillère de la suite culturelle / 2011

Lire la suite »

Toxique Trottoir s’est impliquée dans la création, la coordination et la performance de la crémaillère de la suite culturelle du centre Gabrielle et Marcel Lapalme, où la compagnie y a ses bureaux en compagnie de 11 autres organismes culturels. Inspiré par l’évocation clinique et austère du lieu, l’équipe de création a proposé la thématique de l’hôpital en folie. Tout était en place pour accueillir les citoyens venus à la rencontre des artistes de la suite culturelle (rebaptisée la fuite culturelle pour l’occasion), asseptisation à l’entrée, inscription, salle d’attente, salle d’art thérapie, toilette publique, visite du laboratoire et cabaret des bénévoles de l’hôpital.

5 à 7 du Cultivore de Rosemont  / 2010-11

Lire la suite »

Impliquée au sein de la table de concertation de médiation culturelle du quartier Rosemont: le Cultivore, la compagnie a travaillé activement à la création des événements Bouffons-la…culture! et  Accouplons-la...culture!  Des invitations pour un 5 à 7  festif, conviant les citoyens à venir rencontrer et partager avec les artistes et artisants de Rosemont.

Le comité Cultivore

Les Étranges Fanfans / 2010

Lire la suite »

Au sein de cinq camps de jour de l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie, les créatrices de Toxique Trottoir initient les jeunes de 10 à 12 ans au boniment et au théâtre de rue. En lien avec l’univers forain des Étranges Madames, chaque enfant a créé son personnage d’Étrange Fanfans, son histoire, son costume. Décoration de l’espace, préparation d’un petit spectacle, et animation de jeux de kermesse offerts aux autres enfants du camp de jour.

Les canapés de la rue Kitétonne /2010

Lire la suite »

Dans le cadre de la première édition du festival La rue Kitétonne, citoyens, artistes, groupes communautaires et maison de jeunes sont invités à aménager, décorer un divan, un fauteuil, un canapé déposé sur l’espace public. Activité d’un jour en partenariat avec Le Cultivore de Rosemont.

Rousselot sur la lune / 2009

Lire la suite »

Pendant 3 mois, Toxique Trottoir rencontre un groupe de citoyens et travaille, en concertation avec le milieu, à la construction d’un événement rassembleur, le décollage du complexe d’habitation Rousselot vers la lune. Une co-production de Création Etc. et de La Maison de la Culture Villeray St-Michel Parc-Extension. Direction artistique et médiation culturelle, Toxique Trottoir en partenariat avec Les Vivaces.

Vidéo tournée avec les résidents et projetée sur grand écran le soir de l’événement